Tuesday, 02.09.2014, 09:15pm (GMT)
All News
Cote D'Ivoire
Congo(R.D.C)
Football
Politique
Hip Hop
Nigeria, Ghana
Soccer
Others(English)
Divers
Mali
Senegal
Cameroun
Hip Hop Africain
Autres Pays




Cameroun

Accusée d’escroquerie, K-Tino dément
Saturday, 25.03.2006, 05:08am (GMT)





La scène se déroule à Lausanne en Suisse, le samedi 11 février 2006. L’artiste de renom que les Camerounais et autres fans appellent affectueusement “ Maman Bonheur ” doit se produire à l’Aulas des Cèdres sous le mandat de la Peet & O’Phil Music, une société anonyme basée à Genève. Consternation ! La “ femme du peuple ” est absente à ce rendez-vous culturel. Histoire. La Peet & O’Phil Music saisissant l’occasion de la fête de la jeunesse camerounaise, avait contacté la chanteuse pour savoir si son emploi du temps était libre pour le 11 février. L’artiste répond par l’affirmative. D’où les négociations engagées en vue de sa participation à la soirée de la jeunesse qui devait réunir sur le même plateau, Paris Onambele et Martin Pêcheur.

Un contrat de prestation est signé le 20 janvier à Genève entre un représentant de la Peet &O’Phil Music et K-Tino qui reçoit une avance sur cachet. Les affiches du spectacle sont faits. Dix jours avant l’événement, alors que c’est la boîte qui devait s’occuper des réservations de transport de l’artiste, K-Tino exige qu’on lui verse l’argent qu’elle devrait elle-même gérer. Le 3 février, la Peet O’Phil lui fait parvenir un mandat cash urgent de 600 Euro soit environ 393.354 Fcfa. Cette somme est censée couvrir ses frais de transport Caen – Lausanne – Caen. Ensuite, l’artiste demande à venir à Genève le 10 février afin d’assurer la promotion de proximité pour rassurer ses fans et de repartir le lendemain à ses frais, avant de revenir le soir même pour le spectacle. La raison évoquée par la chanteuse est, le voyage de sa famille.

En effet, sa fille et son époux doivent voyager le 11 février et elle souhaite personnellement les accompagner à l’aéroport de Paris, “ les voir prendre l’avion ”. Les promoteurs qui disent avoir flairé l’arnaque, choisissent de lui accorder le bénéfice du doute et en même temps, optent de ne pas engager leur image auprès du public en se “ pavanant avec K-Tino dans l’optique de confirmer sa présence effective en Suisse, alors même que celle-ci prévoyait de repartir en secret pour revenir le lendemain au soir ”. Ils lui recommandent donc de passer la soirée avec sa famille et de leur revenir en “ super forme le 11 février à l’heure prévue pour un show de qualité ”.

La veille du spectacle, le représentant de la Peet & O’Phil Music essaye de joindre la star du bikutsi afin qu’elle lui confirme l’heure de son arrivée à Lausanne. Sans succès, en dépit du message qu’il laisse dans sa boîte vocale. Devant ce mutisme, il se tourne vers Martin Pêcheur qui lui apprend que K-Tino est censée arriver à Zurich pour un spectacle en vue du lancement de son album où figure un duo entre les deux artistes. C’est au soir du spectacle qu’ils apprendront que l’artiste est à Strasbourg en France où elle joue dans la “ salle des Boulangers ” en compagnie d’un artiste ivoirien.
Contrevérité
Approchée par Le Messager, K-Tino est courroucée. A la limite même de la révolte. “ C’est pour l’aider parce qu’il m’avait suppliée que j’ai accepté de jouer à son spectacle. Vous trouvez qu’après 15 ans de carrière, K-Tino doit encore signer des contrats de 1.200 Euro (786.708Fcfa). J’ai même honte d’en parler. Mais parce que c’est un frère qui me demandait mon aide pour relancer sa boîte, j’ai accepté. Et voilà où ça me conduit ”, s’insurge la chanteuse. “

Etant donné la modicité du cachet que me proposait monsieur Ntoulou, on s’était entendu sur les conditions de ma participation à son spectacle. Il savait pour Strasbourg. Ça faisait partie des conditions ”. Elle souligne que sa défection s’est cependant fait indépendamment de sa volonté. “ J’ai été arrêtée par la police de Vienne parce qu’en tant que résidente française, je ne savais pas que je devais, pour entrer en Suisse, être en possession aussi bien de ma carte de résidente que de mon passeport. Ce qui fait que j’ai été renvoyée en France. Je lui ai fait savoir que j’avais ce problème, mais il n’a pas réagi. Malgré tout, je me suis débrouillée pour être là. Mais il avait déjà annoncé que je ne viendrais pas. En fait, il a eu peur que je ne réclame le reste de mon cachet 1000 Euro ”. Pour elle, ce promoteur est non seulement de mauvaise foi, pire encore, l’argent est tout ce qui l’intéressait. La preuve, “ il n’a ni remboursé le public, ni payé Paris et Martin qui pourtant avaient joué ”.


Cameroun Link







Rating (Votes: 0)
Comments (0)  Tell friend  Print








Related Articles:
» Festi-Bikusti - l'apothéose en dansant
» L'étonnant "Africa World" de Conti Bilong
» Andre-Marie Tala en concert le 17 novembre 2007
» Nouvel album de Prince Eyango
» Gros plan sur Sergeo Polo
» Entretien avec Longuè Longuè
» SALLY NYOLO : VOUS AVEZ DIT PRODUCTRICE ?
» Charlotte Mbango "Mon combat"
» Sylvestre Abega Nga Owona ‘’ La musique camerounaise sera à l’honneur à Bruxelles le 28 juin’’
» Guy Manu, le digne fils du Cameroun est de retour !
» Simon Nwambeben , la nouvelle voix de la musique camerounaise
» Richard Bona, un artiste talentueux
» Philippe EKEKE nouvelle voix de la musique Camerounaise
» Ama Pierrot, "J'ai vendu 42.000 cassettes et 17.000 CD."
» SAM FAN THOMAS “Beaucoup de talents en Afrique”
» le bilan alarmant des maisons de production camerounaises
» La culture camerounaise en chute libre
» Longuè Longuè en liberté
» Benji Matéké cherche du boulot
» Petit-Pays: Héros malgré lui
» Chantal Ayissi : Diva divinement chansonnée
» Interview: Sergeo Polo
» Sergeo Polo, artiste de l`année
» L'artiste chinois "Liu du Kamer" est mort
» Longuè Longuè interpellé pour viol
» Samy DIKO: “Je n’ai jamais été un homo”
» Interview : André-Marie Talla
» RUTH KOTTO: Confirme avec son nouvel album; " Dame de Coeur "


Other Articles:
Sergeo Polo, artiste de l`année (17.03.2006)
L'artiste chinois "Liu du Kamer" est mort (17.01.2006)
Longuè Longuè interpellé pour viol (17.12.2005)
EBOA LOTIN: Rires et larmes pour le poète Bantou (25.09.2005)
Interview exclusive: Manu Dibango répond à Ferdinand Oyono (16.04.2005)








Paperblog