Tuesday, 16.09.2014, 03:26pm (GMT)
All News
Cote D'Ivoire
Congo(R.D.C)
Football
Politique
Hip Hop
Nigeria, Ghana
Soccer
Others(English)
Divers
Mali
Senegal
Cameroun
Hip Hop Africain
Autres Pays




Cote D'Ivoire

Douksaga "On veut me tuer"
Saturday, 13.05.2006, 05:01pm (GMT)





Comment ça va ?

Bon, j’ai le moral, je peux dire que ça va. Disons que ça va aller. La maladie vient doucement mais pour repartir, maintenant, elle dure.

Depuis quand as-tu senti que tu étais malade ?

Je partais pour Johannesburg pour être primé là-bas. Je suis arrivé le 27 novembre 2005. Le 28, je n’avais plus de voix, j’avais perdu ma voix. Directement j’ai été déporté à la clinique Boguifo aux Deux-Plateaux où j’ai passé une semaine. Ça m’a coûté au moins 1 million 200 mille de francs CFA. Quand, ça allait un peu, je suis allé à Londres. Là-bas, ça n’allait pas, je maigrissais et on m’a encore déporté à Paris à l’hôpital où je suis resté au moins un mois avant que je ne parte au Bénin. De l’aéroport de Cotonou, je suis allé directement en clinique. J’y suis resté une semaine et je suis rentré à la maison. Depuis ce jour, je fais les soins à la maison.

Tu ne sentais pas un mal physique auparavant ?

Je crois que ça a commencé par un froid dû à un coup de vent qui m’a frappé. Suivi d’une fièvre.

Où avais-tu mal concrètement ?

Ma gorge ! Ma gorge ! J’avais perdu la voix et ma gorge était douloureuse. Ça me donnait souvent de petits maux de cœur.

Qu’est-ce que les médecins t’ont dit ?

Ils m’ont parlé d’une insuffisance pulmonaire qui fait que mon rythme cardiaque est bas. Je crois que c’est dû aux bactéries qui se promènent dans l’air, aux virus…

Les médecins ne t’ont pas dit comment tu as contracté cette maladie?

J’étais au Tchad, au Niger. Comme les virus se promènent, j’ai dû les prendre dans la poussière.

Finalement, quel endroit te faut-il pour que tu te soignes convenablement ?

Partout où on peut avoir la santé.

Explique-nous pourquoi tu as quitté les cliniques pour te soigner à la maison ?

Parce que je me sens maintenant apte à faire certains gestes. Sinon, avant, c’était chaud, hein !

On a entendu dire que tu étais paralysé…

On a même dit que j’étais mort. Tout ça ! Vous savez, une fois qu’on te voit à la télé, quand on entend quelque chose sur toi, chacun y va de son commentaire. Si on veut suivre cela, on va faire feu de tout bois.

Qu’est-ce que ça te fait quand tu entends ce genre de commentaires ?

Ça me fait plaisir ! Ça veut dire qu’on ne m’a pas oublié. Si on parle de moi c’est que je suis toujours d’actualité.

Comment te traites-tu ?

Je me traites normalement avec les médicaments africains et ceux des Blancs.

Il y a un tradi-praticien qui te suit ?

Ouais, Massandjé, la femme qui délivre des sorts.

Des pasteurs viennent faire des séances de prières pour toi…

Toujours !!! J’essaie tout.

C’est avec la maladie que tu as décidé de te donner à Dieu ?

Oui, c’est depuis la maladie !

Est-ce que depuis que tu es malade, tes amis te fréquentent toujours comme d’habitude ?

Non, je ne les vois pas, hein ! A part Solo Béton qui m’appelle régulièrement de Paris. En tout cas, ceux de Paris m’appellent.

A Abidjan, quel membre de la Jet Set est venu te voir ?

Santi Santi, Momo de Londres, Jean-Jacques Kouamé.

Beaucoup disent qu’ils ne viennent pas parce qu’ils n’ont pas accès à toi…

C’est vrai. J’ai besoin de me reposer. Si je veux recevoir tout le monde ici, je ne pourrais pas bien parler puisque on m’entendait difficilement.

Même tes plus proches amis ?

(Il s’énerve et hausse le ton). Ils ne sont pas là, ils sont en France !!! Ah, je suis fatigué ! (Il arrête la causerie et souffle un coup). •… - (Pendant qu’il souffle, son manager intervient). En fait, ceux qui sont à Paris, beaucoup lui ont envoyé des messages. Ceux qui sont arrivés à Abidjan sont venus le voir. Il n’ y a pas de problème. (Douk’Saga reprend). Il n’y a pas de polémiques, quoi ! (Et le manager de poursuivre). Quand il était arrivé ici, nouvellement, il se traitait à l’indigénat. Il y a des gens qui sont passés lui remettre des médicaments. Aujourd’hui, il est dans la religion. On l’appelle désormais Alleh. Ça veut dire rassembleur en hébreux.

Douksaga, est-ce que c’est toi-même qui paies tes soins ou bien tu as une assurance ?

Je paye tout moi-même. Je dois être au moins à 5 millions dépensés. Il y a mon oncle Doukouré qui m’avait aidé avec 200 mille francs CFA. C’est tout !

Tu n’as pas d’assurance ?

Je suis à Paris et je n’ai pas le temps. Maintenant que j’ai tous les papiers, je crois que je vais me prendre une assurance.

As-tu une fois pensé à l’origine de ta maladie ?

C’est une maladie mystique. Il y a eu beaucoup de révélations. Ce sont mes proches qui veulent me tuer.

Qu’est-ce que tu as pu faire à tes proches pour qu’ils pensent à te tuer?

Je ne sais pas mais je crois que c’est la jalousie, c’est tout. Dans la vie, chacun a ses problèmes

Est-ce qu’il y a des trucs que tu as faits et que tu n’aurais pas dû faire ?

Je me souviens m’être disputé avec une femme, voilà, c’est tout.

Une femme ?

Oui, elle voulait que je lui donne de l’argent, mais j’ai refusé, c’est tout. C’est une parente, c’est elle qui m’a lancé le sort.

Tu n’étais pas totalement guéri et tu es allé au Bénin. ..

C’était juste pour être parrain d’une soirée. D’aucuns ont dit que je suis tombé, ce qui est faux.

Comment passes-tu tes journées ?

Quand je me lève, je lis les journaux. A midi, je mange et l’après- midi, je dors. Le soir je prends mes médicaments et je dors, quoi.

Tu ne sors pratiquement pas. Ça fait combien de temps que tu n’as pas mis le pied dehors ?

Deux mois pleins, hein !

Regrettes-tu ton comportement d’avant ?

Non !!! Ce qui est passé est passé !

C’est aujourd’hui (mardi 4 avril dernier NDLR) tu as mis le nez dehors ?

Voila !

Tu as fait des courses ?

Je suis allé à la banque.

Comment tu t’es senti ?

Très bien.

Il y a eu des gens qui étaient surpris de te voir ?

Il y en a eu tellement qu’à la fin, ça devenait compliqué. Je commençais à m’étouffer. Si c’était avant, ça allait m’énerver mais là, là, j’étais trop content.

Tu as senti que tes fans sont toujours là ?

Ouais, je suis encore debout.

Par Omar Abdel Kader et Usher Aliman



topvisage







Rating (Votes: 0)
Comments (1)  Tell friend  Print








Related Articles:
» Le 1er Festival International du Coupé Décalé : Un hommage à Douk Saga
» Douk Saga et Didier Drogba en poupée de cire !
» Alida Larissa Doukouré, épouse de Douk Saga - "N'imitez pas Douk Saga parce qu'il est unique"
» Stéphane Amidou Doukouré, dit Douk Saga
» Le message de Dieu reçu par sœur Suzanne - “Douk Saga demande à tous les boucantiers ..”
» Douk Saga: Quelques heures avant sa mort !
» Biographie de Douk Saga par déclic magazine
» Douk Saga - Le parcours d’un artiste atypique
» Vu et entendu
» Le corps de Douk Saga arrive ce dimanche à Abidjan - Tout le monde en blanc à l’aéroport pour le héros nation
» En soins au Burkina Faso - Douk Saga est décédé, hier
» Fin de Saga pour Doukouré L’artiste, tel que décrit à ses débuts
» Regarder le clip vidéo Hommage a Douksaga et signer dans le carnet de condoléance
» Interview - Douk Saga depuis Ouagadougou: Je suis guéri!
» DOUK SAGA: Il veut se tuer
» Douk Saga refuse de prendre ses médicaments et prend l'avion pour Lomé
» La Parade de Douk Saga dans la citee
» Douksaga “J’ai la tuberculose atypique”
» Les images inédites de l'hospitalisation de Douk Saga( Suisse)
» Douk Saga est revenu à Abidjan à 1h du matin
» Douk Saga commence à grossir !
» Show-biz : les maux qui rongent le président Douk Saga
» Douk Saga a quitté Abidjan
» Douk Saga n’est pas mort
» Douk Saga : "Je veux voir Gbagbo"
» Douk Saga chez les pasteurs
» DoukSaga est enfin arrivé !
» Douk Saga, le créateur du "Couper-décaler" : "Le Molaré n’a pas été arrêté ..."
» Douk Saga à cœur ouvert sur Rti Music Tv "J’ai volé"
» Douk Saga : "Je me présente à l’élection présidentielle en Côte-d’Ivoire"


Other Articles:
Soum Bill: “Je suis un homme à femmes” (13.05.2006)
Teeyah "pas avec Eto'o" (13.05.2006)
Le Molare, artiste-musicien ivoirien : "Je donne du bonheur aux gens... (13.05.2006)
Les chanteurs-patriotes toujours inspirés (13.05.2006)
Dj Kilabongo, le père du konami (13.05.2006)








Paperblog