Wednesday, 26.11.2014, 04:01pm (GMT)
All News
Cote D'Ivoire
Congo(R.D.C)
Football
Politique
Hip Hop
Nigeria, Ghana
Soccer
Others(English)
Divers
Mali
Senegal
Cameroun
Hip Hop Africain
Autres Pays




Autres Pays

Princess Lover : ''L'amour est mon fil conducteur''
Tuesday, 20.11.2007, 10:01pm (GMT)






 Ce nom rime avec l'amour et la noblesse. Après ''Juste moi'', l'album qui a propulsé la star sur la plateforme du show biz international, Princess Lover vient de signer son retour avec ''Tous mes rêves'', un album de 16 titres qui est sur le marché international depuis la mi- octobre. Originaire de la Martinique, Princess Lover compte 14 années de carrière musicale, ce qui fait d'elle la princesse du zouk sur le plan international. Avant son arrivée en terre ivoirienne, Princess Lover se livre à ses admirateurs. Lisez !

Quel bilan faites-vous de l'année 2007 ?
2007 fut pour moi une année pleine d'amour. Quand on fait une musique comme le zouk, il y a plusieurs éléments à prendre en compte, surtout que le zouk est une musique qui attire l'amour. L'année a donc été positive, car sur le plan musical, les contrats venaient de partout. L'année 2007 m'a permis de travailler sur plusieurs facettes et de faire des prestations partout. Aussi, j'ai travaillé en studio avec des personnes comme Dominique de Zouk Machine et les grands compositeurs comme Kaysha, Ali Angers et Jean Pierre que j'ai eu la chance de rencontrer. Donc l'album ''Tous mes rêves'' a connu son succès grâce aux talents de ces personnes. Alors, cette année est pour moi plus positive que les années précédentes.

Quel est le programme artistique de Princess Lover pour boucler l'année 2007?
Nous continuons d'honorer nos contrats avec des promoteurs dans certains pays. C'est assez spécial parce que nous sommes en train de promouvoir un album qui vient à peine de voir le jour. On a eu la chance d'avoir un bel album. Selon les dires du manager, nous avons de nombreux spectacles car il y a assez de demandes. Les promoteurs se manifestent et il faut respecter un planning qui arrange toutes les parties. Nous essayons de faire quelque chose de potable pour être présent dans les quatre coins du monde. Nous voulons répondre à toutes les demandes pour satisfaire nos fans. Je dois bientôt effectuer un voyage en Afrique notamment en Cote d'Ivoire. Nous irons aussi à Boston aux Etats unis, la liste est longue.

Quel est le secret de Princess Lover pour attirer la sympathie de ce beau monde ?
Je pourrais dire que c’est par apport aux rencontres que j'ai eues avec les différents journalistes en Cote d'Ivoire au cours desquelles ils m'ont parlé de mes qualités vocales et de mes textes qui parlent de sujets captivants tels que l'Amour, la souffrance, les femmes, les hommes... Je me rappelle qu'on me disait que j'étais le psychologue de l'amour. C'est marrant comme pseudonyme, mais, je sais qu'il y a une fusion entre le public et moi.

Qu'est-ce que l'amour représente pour toi ?
On ne peut pas vivre sans Amour. C'est la raison pour laquelle j'aime beaucoup l'Afrique parce que c'est un continent où il y a beaucoup d'amour. En Afrique, les gens donnent avec amour, sans démagogie. Vivre avec amour et, dans l'amour, est mon fil conducteur. Quand on aime, on arrive à franchir des montagnes sans même tenir compte des difficultés. C'est important, pour un être humain, d'être aimé et surtout de donner de l'amour.

Que penses-tu du mariage?
Le mariage est le grand rêve de Princess Lover. Pour l'instant, ce n'est pas d'actualité. Mon emploi du temps ne me permet pas de tout fixer avec le Prince Lover (elle jette un léger coup d'oeil sur son manager). Je me considère un peu comme une messagère. Alors, être sur plusieurs fronts ne sera pas idéal pour l'objectif que je veux atteindre. Une vie amoureuse ne sera pas la bienvenue.

Quelle est ton critère d'homme ?
(Sourire) Mon âme sœur sera l'homme qui me comprendra, qui ouvrira la bouche quand j'ai un quelconque besoin, qui saura me protéger, qui n'attendra pas que je pleure avant d'agir et qui apprendra à me connaître. Même à distance, on sait que tu as une place dans le cœur. Je m'accroche à un homme qui peut me faire rire, car j'aime beaucoup rigoler. Par contre, le physique n'a pas d'importance. Il est impossible de nos jours de sortir avec quelqu'un qui ne vous accroche pas sur le plan émotionnel. C'est l'intérieur qui compte le plus. On ne m'appelle pas Princess Lover pour rien, c'est parce que je suis très romantique.

Quel est le caractère de Princess Lover?
Le caractère ? Très rigoureuse, trop exigeante avec elle-même ; mais très gentille, même un peu trop. On me le dit souvent, toujours souriante.

Quel est le fait qui t'a le plus marqué dans la vie ?
L'amour qu'on me porte jusque maintenant. La rencontre avec le public au quatre coins du monde est une chose qui me fait plaisir. Même les gens qui ne parlent pas forcement la même langue que moi, m'apprécie et me donnent un véritable amour. C'est pour remercier toutes ces personnes que j'ai composé ''Tous mes rêves''. Sans ces personnes là, je n'existerais pas.

Tu seras à l'affiche en Côte d'Ivoire dans ce mois. Que prévoies-tu ?
(Silence) la situation de la Côte d'Ivoire me marque beaucoup. Je me suis souvent retrouvée seule à pleurer dans ma chambre ou, à discuter avec des gens qui ont vécu dans ces conditions pénibles. C'est révoltant de penser que le monde bouge mais que certains pays refusent d'évoluer. Avant, je n'osais pas en parler parce que j'étais une petite chanteuse. Mais aujourd'hui, ma voix peut porter. C'est donc l'occasion de réunir les gens autour de moi pour mener ce combat, à travers les campagnes de sensibilisation et de mobilisation.

Quelles sont tes relations avec les médias ?
Nous avons de bonnes relations. Ils donnent leurs avis, sur ce que vaut l'artiste. Grâce aux médias, on connaît la vie de l'artiste. C'est aussi notre moyen de promotion.

A quoi repond ton style vestimentaire ?
Je suis très sexy et glamour. Je le reconnais. Même si certains hommes rêvent après m'avoir vues, c'est leur problème (rire). C'est un style que j'aime. Mais, je ne rentre pas dans la vulgarité. Je suis plutôt...

Qu'est-ce qui a motivé ta présence aux remises des Césaires le 22 Octobre dernier à Paris ?
J'ai été sollicitée cette année, en ma qualité de N°1 du Zouk pour clôturer cette manifestation qui a regroupé de grandes figures de la musique. C'était très important pour moi de rencontrer des artistes talentueux. C'est une marque de respect pour la musique sur laquelle j'ai la chance d'être formée. C'est un bon rassemblement de la communauté black et afro-antillaise. Les organisateurs ont mis les moyens pour la réussite des Césaires et chacun a contribué avec amour. J'ai dansé le Dombolo avec plaisir. Le petit Cyril qui est Martiniquais (ndlr : vainqueur de star academie 2005) a effectué le déplacement. C'était intéressant de se retrouver dans cette ambiance familiale.

Nous sommes à la fin de notre entretien. Quel est le message que tu lances aux ivoiriens ?
En Côte d'Ivoire, j'ai rencontré de merveilleuses personnes comme Konin Touré, Don Mike, Marie qui ont été gentilles avec moi. J'ai découvert un peuple charmant qui m'a apporté beaucoup d'amour. je lui en suis reconnaissante. J'encourage tous les talents ivoiriens à persévérer. Je voudrais encourager aussi tous les talents que j'ai rencontrés, à persévérer en travaillant davantage. Quand je vois DJ Lewis sur scène, je deviens folle. Merci à toute la Côte d'ivoire. Je propose aux ivoiriens d'écouter le titre N° 16 de mon album. Je serai avec eux tant que ce sera possible. Merci aussi à Déclic magazine qui est un journal qui fait beaucoup pour les artistes.

 



declic







Rating (Votes: 0)
Comments (0)  Tell friend  Print








Related Articles:
» Princess Lover devient une femme !
» Princess Lover: "Mon nouvel album sort le 17 septembre
» Princess Lover, la diva du zouk


Other Articles:
PETER TOSH ET LUCKY DUBE : Regards croisés sur deux rastas « jumeaux » (19.11.2007)
Kassav est de retour avec "All U Need Is Zouk" (13.11.2007)
Kassav' : Plus de 4 millions d’albums vendus dans le monde (06.11.2007)
Gros plan sur Jamice (29.10.2007)
Funérailles de Lucky Dube, star sud-africaine du reggae (29.10.2007)








Paperblog