Sunday, 21.12.2014, 12:10pm (GMT)
All News
Cote D'Ivoire
Congo(R.D.C)
Football
Politique
Hip Hop
Nigeria, Ghana
Soccer
Others(English)
Divers
Mali
Senegal
Cameroun
Hip Hop Africain
Autres Pays




Politique

Libye : des partisans de Kaddafi contrôlent Bani Walid
Tuesday, 24.01.2012, 06:55am (GMT)





Un membre du CNT libyen passe devant des graffitis anti-Kaddafi à Bani Walid, en octobre 2011.
Un membre du CNT libyen passe devant des graffitis anti-Kaddafi à Bani Walid, en octobre 2011. © AFP

L'ancien bastion kaddafiste Bani Walid est aux mains de combattants fidèles à l'ancien dirigeant libyen Mouammar Kaddafi, a affirmé lundi un responsable local.

Bani Walid, l'un des derniers bastions de l’ancien régime à être tombé en octobre 2011, serait aux mains de combattants fidèles au dirigeant libyen défunt Mouammar Kaddafi. Après d’intenses combats, « les partisans de Kaddafi contrôlent toute la ville de Bani Walid », a affirmé, M'Barek al-Fotmani un responsable local, qui se trouvait dans une base d'anciens rebelles encerclée par les pro-Kaddafi. « Cinq thowars (révolutionnaires), dont le commandant de la brigade attaquée (...), ont été tués dans l'assaut et une trentaine ont été blessés », a-t-il indiqué.

"Nous allons mettre les rats dehors"

« La brigade du 28-Mai, la plus importante à Bani Walid et la seule qui dépende du ministère de la Défense, est encerclée par des fidèles de Kaddafi brandissant des drapeaux verts et est visée par toutes sortes de tirs », a-t-il dit. « Les assaillants crient « Allah, Mouammar, la Libye et c'est tout ! » La veille, ils avaient distribué des tracts disant : « Nous reviendrons bientôt, nous allons mettre les rats dehors », a poursuivi le responsable local.

Un peu plus tôt, un autre responsable de la ville, Mahmoud el-Werfelli, porte-parole du conseil local de Bani Walid, a affirmé que les combattants pro-Kaddafi avaient pris le contrôle de  « quartiers importants dans le centre de la ville et y ont planté le drapeau vert (de Kaddafi) ». « Ils sont environ 100 à 150 et ont des armes lourdes », a-t-il précisé. « Il y a eu quatre martyrs parmi les thowars (révolutionnaires) et 20 blessés », a-t-il indiqué. « Nous avons demandé l'intervention de l'armée mais le ministère de la Défense et le Conseil national de transition nous ont trahis, ils nous ont laissés entre le marteau et l'enclume, a-t-il déploré. Cela fait deux mois que nous leur demandons de trouver une solution ».

(Avec AFP)

 


jeune afrique







Rating (Votes: 0)
Comments (0)  Tell friend  Print








Other Articles:
Les vérités d'Hillary Clinton à Alassane Ouattara (18.01.2012)
Greves au Nigeria : Goodluck Jonathan sous pression (14.01.2012)
Côte d'Ivoire : décès à Jérusalem de Paul-Antoine Bohoun Bouabré (11.01.2012)
2011 : les guerres de Sarkozy en Afrique (08.01.2012)
Égypte : la pendaison requise contre Hosni Moubarak (05.01.2012)








Paperblog