Thursday, 18.12.2014, 09:00pm (GMT)
All News
Cote D'Ivoire
Congo(R.D.C)
Football
Politique
Hip Hop
Nigeria, Ghana
Soccer
Others(English)
Divers
Mali
Senegal
Cameroun
Hip Hop Africain
Autres Pays




Senegal

Viviane N'dour, le triomphe du génie
Thursday, 05.07.2007, 03:08pm (GMT)





Ceux qui ont souffert après l'annonce de la séparation du duo de choc Vivi/Bouba sont aussi nombreux que ceux qui s'inquiètent de l'avenir de la surdouée de la musique sénégalaise. Toujours le facteur évoqué est l'absence d'une volonté de médiation pour une réconciliation de l'Art avec l'Art.

Aujourd'hui, je dirai de Bouba Ndour qu'il a le mérite d'avoir contribué à donner à la carrière de l'artiste ce que les Américains appellent à juste titre logical framework. Bref, Bouba a réussi un excellent coaching.

Grâce à ses prédispositions et la constance dans l'effort, la gamine Viviane qui a fait son apprentissage dans les cabarets de la Petite Côte mbouroise, est devenue une déesse vivante et un patrimoine d'abord de la galaxie des stars du selfwomen et une vitrine du Sénégal. Son triomphe, elle le doit à son génie.


Cependant, force est de reconnaître le rôle primordial qu'a joué Viviane dans la concrétisation et la matérialisation des idées et des attentes de Youssou Ndour. Celui-là a guidé les premiers pas de la star dans la musique internationale. Viviane n'a pas déçu Cheikh Mbacké Dioum, grâce à qui elle a pu également accéder à l'école du roi du mbalax.

Ne laissons pas battre en brèche une certaine ignorance destructive au profit d'une étiquette collée injustement au statut actuel de la reine de Djolof Band : Viviane est de loin une star façonnée pièce par pièce. Comme tout projet (l'être humain étant projet lui-même), il fallait réunir les conditions de faisabilité pour arriver au réel. Et ce réel, c'est sa capacité de phagocytose des autres genres musicaux qui a fini de lui donner une originalité dans une trajectoire ascendante.

Elle a joué et réussi le rôle d'une grande actrice, qui avait la lourde charge de transformer en acte des faits et des inspirations qui lui étaient soumis. L'auteur de Bamba Ji a fait chaque lettre de son nom, une mélodie, une sonorité nouvelle, une originalité dans la démarche, bref une musique actuelle mais éternelle. Que dire de sa musique chère aux mélomanes et aux puristes adeptes de la perfection dans l'audace et le défi fou ?

Ce n'est pas vrai pour moi qu'une star arrivée au sommet de la gloire par le destin jaloux de l'Art puisse être incapable de traverser le fleuve du pardon, de l'oubli, et de l'épreuve. Les génies comme les grands peuples se forgent dans l'épreuve et se nourrissent de sursaut.

Ce n'est pas encore vrai qu'une star aimée et adulée par un public connaisseur, d'un amour semé par les mains de Dieu, puisse sombrer dans les décombres du succès. Vivi est liée au firmament de la créativité, elle est condamnée à vivre pour le meilleur et pour le pire avec ces trois dimensions de l'Art : d'abord s'imposer, ensuite aller au sommet, et finalement se maintenir au sommet. C'est ma conviction.

De ces trois dimensions de l'Art (ou disons de la vie), aucune étape ne me paraît comme une sinécure. De ces trois maillons, le dernier me semble beaucoup plus décisif. S'il est difficile de s'imposer et d'aller au sommet, il est encore plus difficile de se maintenir au sommet.

Car c'est là où surgissent les véritables démons de la concurrence déloyale, mais c'est également là où fécondent les oeufs des vices de nos sociétés modernes que sont la perte de repère et l'abstraction à l'échelle de l'individu isolé.

L'histoire nous édifiera sur la valeur intrinsèque et créative de cette reine née, car à mon humble avis, on ne construit point sur du néant.

Cette pression exercée à tort sur sa vie de star s'écroulera sous le poids de son éclosion musicale découlant de la certitude de sa valeur morale et de sa capacité de perception et de réaction. Nous ne sommes pas à Los Angeles, ni à New York pour enterrer à la hâte la vie créative d'une étoile montante ; et ils sauront bientôt que les puristes ne résisteront point longtemps au côté métaphysique et existentialiste de la musique qui les a nourris inconsciemment.

Il est vrai que les grandes périodes de maturation s'accomplissent et s'accompagnent toujours dans leur gestation avec de grands problèmes qui ont pour nom jalousie, accusations de toutes natures, diffamations, etc. Il est vrai également que les grandes maturations survivent rarement à une certaine crise d'autorité, ou un excès de confiance. Ici on est loin de la personnalité et de la nature du choriste du Super Etoile. Viviane a grandi. Mais l'auteur de Shakharssi a également pris le train de la consécration à destination de la gloire.

Aujourd'hui, il s'agit pour nous créateurs et militants de la culture d'avoir une volonté d'être des médiateurs culturels et non de businessmen. La culture est un puissant pouvoir économique, et non un métier mercantile. Nous sommes des dépositaires de ce pouvoir de conserver notre patrimoine et de sauvegarder les acquis. Nous devons cultiver une solidarité agissante et faire de notre culture, de nos valeurs culturelles un acte et non des mots. L'ère des agitations solitaires et destructives est révolue.





walf adjiri







Rating (Votes: 0)
Comments (0)  Tell friend  Print








Related Articles:
» CAAP AFRIKA: Salif Diao enrôle Viviane Ndour
» Viviane N’Dour : ça recommence avec son ex
» Bouba et Viviane Ndour: Un duo qui continue pour le meilleur
» Après douze années de mariage… Viviane N'Dour divorce d'avec son mari Bouba, frère de Youssou N'Dour
» VIVIANE N'DOUR, UNE VOIX QUI CHARME
» Viviane Ndour - La Diva de la soul mbalax
» Viviane, Une belle N’Dour


Other Articles:
Youssou Ndour : Les raisons de son divorce (02.07.2007)
Youssou Ndour candidat pour diriger le gouvernement africain (30.06.2007)
Youssou N’dour : "Le foot, ma passion" (28.06.2007)
Fodé BARRO (auteur-compositeur guinéen): le Mbalax est le noyau de la musique africaine (22.06.2007)
Mamadou Konté s'eteint la veille de la « fête de la musique » (22.06.2007)








Paperblog